Le référencement naturel

Qu’est-ce que le référencement naturel ?

Le référencement naturel correspond au positionnement de page web dans les pages de résultat des moteurs de recherche. Aussi appelé SEO ( de l’anglais Search Engine Optimization), il résulte en 2 grandes parties : la notoriété et la pertinence.

État des lieux des moteurs de recherche

Il existe un grand nombre de moteurs de recherche dans le monde. La plupart vous seront inconnus, et c’est normal car il n’y en a que 3 qui soient réellement connus. Voici une liste de moteurs de recherche qui existe :

LES MULTILINGUES

LES FRANÇAIS

LES ENGAGÉS

LES MULTILINGUES

  • Ask
  • Bing
  • DuckduckGo
  • Google
  • Lycos
  • Mozbot
  • Qwant
  • Sukoga
  • Wopa!
  • Yahoo!

LES FRANÇAIS

  • Dazoo
  • Exalead
  • LeMoteur (par Orange)
  • Premsgo

LES ENGAGÉS

  • Ecosia
  • Goodsearch
  • Lilo

Les parts de marché des moteurs de recherche dans le monde

Les parts de marché des moteurs de recherche en France

Les parts de marché des moteurs de recherche

Dans le monde

%

Google

  • Bing 4,13% 4,13%
  • Yahoo! 3,55% 3,55%
  • autres 3,66% 3,66%

En France

%

Google

  • Bing 4,23% 4,23%
  • Yahoo! 2,27% 2,27%
  • autres 0,23% 0,23%

La notoriété

La notoriété, c’est ce qui a permi à Google de se démarquer à ses débuts. Le principe était alors simple : tout comme on recommande des personnes ou des entreprises, on doit pouvoir recommander des sites internet. Si bien que depuis, les pages de sites web n’étaient plus indexées seulement par le nombre de mots-clés dans chaque page, mais aussi par le nombre de “liens entrants”, c’est à dire les liens d’autres sites renvoyant vers ce site. Cela s’appelle le tissage de liens, mais vous entendrez plus probablement parler de netlinking ou de link building

Comment améliorer sa notoriété ?

Deux choses principales comptent : la qualité des liens et la relation de ceux-ci avec votre activité.

Partages

C’est comme si vous laissiez quelqu’un vous recommander à un ami. C’est indispensable.

w

Commentaires

Les commentaires participent à l’interaction que l’on peut créer avec ses internautes.

Mais l’une des clés pour que les internautes partagent ou ajoutent des commentaires, c’est le contenu !

Référencement naturel : qu’est-ce que la pertinence ?

La structure technique, un incontournable

Brièvement, la structure technique correspond à la partie “code” de votre contenu. Ce code doit être organisé d’une manière à ce qu’il soit facile pour les moteurs de recherche de lire votre contenu, savoir à quoi il correspond, etc. Aujourd’hui, l’essentiel est fait sans que vous ne vous aperceviez de quoi que ce soit, par les CMS modernes (Content Management System ou en français, Système de Gestion de Contenu). Les balises HTML sont générées automatiquement : content-type, title, meta-description, canonical. Cela dit, il est important de bien spécifier le contenu de ces balises pour chaque pages, articles car elles sont des éléments essentiels.

Dans la structure technique vous retrouverez aussi la construction du contenu d’une page, qu’il est important de bien définir, et hiérarchiser en conséquence.

La structure technique mérite d’être détaillée en profondeur, c’est la raison pour laquelle je vous promets de revenir bientôt dessus pour vous expliquer tout point par point.

Le contenu, la clé du référencement naturel

Quel que soit le contenu que vous mettez en ligne (texte, photo, vidéo) vous devez veiller à ce que celui-ci soit pertinent ! Cela va de soi, mais c’est une information fondamentale. En effet, un contenu qui est seulement destiné à du référencement, sans pensée pour le lecteur n’a que peu de chance de gagner l’intérêt de ces derniers. À terme, ces pratiques vous conduiront dans le mur.

Les images : comment bien les travailler pour le référencement naturel ?

Optimiser les images pour le référencement naturel

Les images sont devenues incontournables dans le web d’aujourd’hui. Que ce soit pour des raisons esthétiques (il arrive parfois que l’on s’aide d’images pour le web-design), par clarté ou tout simplement pour animer une page bien terne, les images sont de plus en plus nombreuses. C’est au moins une bonne raison de les traiter correctement :

  • Le poids. Trop souvent vue, l’erreur qui consiste à mettre directement en ligne une image qui vient de son téléphone, ou de son appareil photo. Pourquoi c’est très mauvais ? Parce que ces images (aussi appelées les natifs) sont très lourdes. Si vous voyez votre fichier image qui affiche son poids en Mo, ce n’est pas bon !
  • Les dimensions. Les dimensions peuvent être directement liées au poids puisqu’une image qui a été rognée sera plus légère que l’originale. Si vous n’avez besoin que d’une partie de l’image, rognez ce qu’il vous faut.
  • Le nom, nommez vos images ! Une fois en ligne, si vous souhaitez que vos images soient correctement perçues par les moteurs de recherche, alors aidez-les en nommant vos fichiers d’image. Donnez un nom en rapport avec ce qu’elles illustrent, et remplissez une balise “alt”, et une balise “title”.

Nous reviendrons dans un prochain article dans le détail pour expliquer en profondeur chaque étape importante pour les images avant une mise en ligne.

Les textes : dois-je les “sur-optimiser” ?

La réponse est simple : NON ! Mais je pensais que Google lisait les mots-clés ? Ce n’est que partiellement vrai. Si vous “sur-optimisez” vos textes, alors vous risquez un jour ou l’autre d’exclure votre contenu des résultats de recherche. Encore une fois, faites du contenu pour vos lecteurs, ne pensez pas trop à Google. Une fois le contenu écrit, vérifiez simplement l’organisation de vos titres, paragraphes, leur clarté. Mais n’en rajoutez pas trop. Si vous avez des doutes, l’idéal est de s’aider de logiciels qui scannent votre contenu comme par exemple le très connu (et très pratique !) Yoast SEO. Suivre tout ce qu’il vous dit à la lettre n’est pas nécessairement la solution, mais il vous donnera de très bonnes indications sur votre contenu, ainsi d’ailleurs que sur les aspects plus techniques.

Les vidéos : elles s’optimisent aussi ?

La vidéo est un métier à part entière. Bien réaliser une vidéo pour le web est un exercice assez précis, bien qu’il puisse paraître évident en regardant des dizaines par jours sur les réseaux sociaux. Si vous regardez bien dans le détail, vous verrez que les vidéos sont amenées d’une certaine manière, durent un temps relativement court, ont leurs premières images assez attirantes tout de suite. Les 3 à 5 premières secondes sont essentielles avant qu’un internaute ne zappe.

De même, il faut être structuré : rédaction d’un storyboard précis (cela correspond à un plan pour une dissertation;), le plus détaillé possible. Cela vous permettra de gagner du temps sur le tournage et le montage. Ensuite, le format de la vidéo doit être aussi adapté au support. Si celle-ci est destiné à être publié sur Facebook, par exemple, ce n’est pas la peine de l’exporter en full HD (1080p soit 1920x1080), le HD suffira (720p soit 1280x720). Ce sera plus fluide pour un internaute n’ayant pas un débit élevé. Et une fois de plus, chaque jour un nombre croissant de vidéos sont visionnées sur mobile.

Pour conclure sur le contenu, il est fondamentale. Par contre, ce n’est pas la peine (c’est même dangereux) de le “sur-optimiser”. Pensez à votre audience (aux personnes, pas aux chiffres) et vous mettrez alors les meilleures chances de votre côté sur le long terme. Mais promis, nous reviendrons avec davantage de détail dans de futurs articles sur tous les aspects liés au contenu. Cela-dit, n’hésitez pas à poster vos questions en commentaires, j’y répondrai avec plaisir.

Pour conclure sur le référencement naturel

Le référencement naturel est donc un exercice consistant à positionner une page (pas un site !) dans les résultats des moteurs de recherche. Il se décompose en deux parties principales : la notoriété et la pertinence. La notoriété correspond au fait qu’une page et même un site de manière général est recommandé par d’autres sites. La pertinence se divise elle en deux sous-parties : la structure technique et le contenu. Autant il faut être extrêmement rigoureux concernant la structure technique, autant, le contenu doit être créé le plus naturellement possible. Si vous appliquez déjà ces principes simples, vous verrez des résultats sans avoir à faire appel à une agence spécialisée. Le maître-mot est donc rigueur. Il faut appliquer les bonnes pratiques sans en dévier et le succès de vos pages viendra.

Share This